Le PVT et autres visas pour l’Australie

PVT, WHV et autres visas pour l'australie
PVT, WHV et autres visas pour l'australie

L’Australie est une destination qui attire de plus en plus de touristes venus du monde entier. Longtemps resté isolé, le pays continent peut désormais compter sur les nombreux aventuriers prêts à s’envoler et à parcourir des milliers de kilomètres pour rejoindre ses côtes.

Mais avant de pouvoir espérer poser un pied sur le territoire australien, il faut, comme pour tout voyage, remplir quelques formalités. Et la première chose à faire, bien évidemment, est de demander son visa. Il en existe quatre types principaux pour l’Australie, qui se déclinent selon diverses situations : le visa tourisme, le visa travail, le visa étudiant, et bien sûr, le Working Holiday Visa (Permis Vacances Travail), celui auquel on s’intéresse plus particulièrement.
Et pour que tout le monde y trouve son compte, à la fin de l’article,  on vous a préparé une petite sélection de sites pour en savoir plus sur les différents visas.

Quelques mots sur les visas

Le visa touristique :

Si l’Australie est votre destination coup de cœur pour un été à l’autre bout du monde, vous aurez besoin du visa touristique. Il faut en faire la demande auprès des autorités d’immigration australienne.  Il vous permet de rester jusqu’à trois mois dans le pays et vous pouvez entrer et sortir du territoire comme bon vous semble durant cette période. Son obtention est gratuite et plutôt rapide. Votre visa touristique sera valable un an après sa date d’obtention.

Le visa travail :

Si vous rejoignez le pays continent dans un cadre professionnel, vous devrez vous munir d’un visa travail. Il en existe plusieurs en fonction du type de travail que vous souhaitez exercer et des besoins du pays. En effet, l’Australie a mis en place le principe de l’immigration sélective. Son but est donc de répondre à un manque de main-d’œuvre dans des domaines spécifiques en ce qui concerne les visas de travail permanents et temporaires. Ils sont plus ou moins longs à obtenir et il y a de nombreuses démarches à effectuer.

Le visa étudiant :

Pour étudier en Australie, le visa étudiant est indispensable.  Il en existe huit, attribués en fonction du pays où vous vivez ainsi que du programme d’études. Sachez qu’il existe aussi un visa Sponsored Training pour les formations professionnelles parrainées et les stages.

Le visa vacances travail :

De nombreux voyageurs font le choix de l’Australie pour leur working holiday visa (Permis vacances travail). En effet, ce pays continent grand comme 14 fois la France, terre d’aventures par excellence, a tout pour les séduire.
En quelques mots et en vrac : des paysages de fou, une côte Est magnifique, la grande barrière de corail, des grandes villes de fêtards, des déserts surprenants, un lac rose, une faune et une flore unique et incroyable et un dépaysement pas trop violent (ce qui peut aussi être considéré comme un point négatif en fonction de ce que l’on cherche à découvrir en voyageant…) et puis, si vous avez envie de faire le tour du pays, comme il y a de nombreux voyageurs en mode backpack, il est très facile d’acheter un van déjà tout équipé !
Bref, l’Australie est devenu en quelques années le nouvel Eldorado du roadtrip ! Et on comprend pourquoi !

Le Working Holiday Visa en détail

Concrètement, le WHV s’adresse aux jeunes de 18 à 30 ans et, bonne nouvelle, pour l’Australie il n’y a pas de quota imposé (contrairement au Canada par exemple). Donc, il est très facile à obtenir (sauf si vous êtes un terroriste ou un criminel de guerre. Oui, oui, ils vous posent la question). Entre juin 2012 et juin 2013, plus de 25 000 WHV ont été attribués à de jeunes français !

Grâce au WHV, vous pourrez rester en Australie 1 an (renouvelable 1 an sous certaines conditions), et vous aurez également le droit de sortir du territoire et d’y revenir au cours de cette période (sympa pour découvrir l’Asie ou la Nouvelle-Zélande quelques semaines par exemple). Comme son nom l’indique, le visa vous permet également de travailler dans le pays. La seule contrainte, c’est que vous ne pourrez pas bosser plus de six mois pour le même employeur. Autre point positif, si vous n’êtes pas au niveau en anglais, vous pourrez prendre des cours pendant quatre mois maximum (ou pour une formation courte dans un autre domaine).
Un visa aux nombreux avantages, permettant de concilier voyages, découvertes et travail, mais qui a un prix assez élevé ! En effet, le WHV coûte 420 AUD soit, 277 euros (2014).

Enfin, pour être sûr d’obtenir ce précieux visa, certaines conditions sont indispensables :

-       Avoir un passeport valide au moment de la demande de visa

-       Être originaire d’un des pays partenaires. Il y en a 19 actuellement : la France, la Belgique, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, le Canada, l’Irlande, la Suède, la Norvège, le Danemark, la Finlande mais aussi l’Estonie, Chypre, la Corée du Sud ou encore le Japon, Taïwan, Malte et Hong-Kong

-       Faire la demande de visa en dehors du territoire australien

-       Avoir un casier judiciaire vierge

-       Disposer d’une assurance santé qui vous couvrira tout au long de votre voyage

- Ne pas avoir d’enfant à charge. Cependant, si vous souhaitez partir sans votre marmot, il est possible de faire une demande papier.

-       Avoir assez d’économies en arrivant pour subvenir à vos besoins lors de votre voyage : une somme de 5000 AUD (soit environ 3 500 euros) est imposée par le gouvernement. Il y a très peu de contrôles concernant cette condition, mais on peut vous demander un justificatif bancaire à la douane en arrivant… Et si vous n’avez pas acheté de billet d’avion de retour, il faut prévoir un peu plus. Dans tous les cas, sachez que c’est un minimum « vital » pour débarquer en Australie, car la vie est plus chère qu’en France.

Pour vous en sortir lors du moment fatidique de votre demande de visa sur le site de l’immigration australienne, qui est en anglais bien sûr, et ainsi éviter toute boulette relative à une incompréhension, on vous conseille de jeter un œil sur ce tutoriel très bien réalisé par PVTISTES.net, qui vous explique en image et pas à pas toute la démarche.

Obtenir son working holiday visa pour l’autre bout du monde se fait donc en quelques clics et la réponse tombe généralement au bout de quelques heures (ou quelques jours maximum) dans votre boite mail. Son obtention est électronique donc automatiquement enregistrée avec votre numéro de passeport, mais par mesure de précaution, vous pouvez imprimer la confirmation que vous aurez reçu par mail. Ensuite vous disposerez d’un délai d’un an pour vous rendre sur le territoire australien. Une fois la confirmation en poche, il ne vous restera plus qu’à prendre vos billets d’avion, planifier votre voyage et patienter avant le grand départ !

Les bons liens pour plus d’info :

Le site de l’office du tourisme Australie

Le site de l’immigration en Australie

Le site du WHV

Le site des PVTISTES, pour tout savoir sur le WHV

Les différents visas détaillés et plein de conseils pour voyager, travailler et étudier en Australie sur ce site créé par des français en Australie et des australiens

Un site complet sur l’Australie, le tourisme et le WHV


 

 

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>